Allez on vous raconte…

Agora c’est l’Association Guillestroise des Optimistes Rêvant et Agissant.
C’était aussi dans la Grèce antique le lieu de rencontre sociale des habitants.

L’histoire commence en Octobre 2016,

un CAO centre d’accueil et d’orientation ouvre ses portes à l’Auberge de Jeunesse de Guillestre afin d’accueillir les réfugiés concernés par le démantèlement des camps de migrants de Calais.
Sur le Guillestrois, un collectif de citoyens s’organise. Apprentissage du français, repas partagés le dimanche midi, balades, présence à l’auberge…
Autour de cette belle énergie les liens se tissent, c’est aussi l’occasion pour les habitants de se rencontrer, de s’organiser et de vivre de beaux moments partages.


En Mars 2017, Le CAO sera transféré sur Embrun. Une partie des bénévoles fait alors le bilan et souhaite continuer à impulser des dynamiques autour du vivre ensemble. Une enquête de terrain est menée sur le Guillestrois durant l’été, c’est l’occasion de se poser des questions sur les besoins, la faisabilité.


Et à la rentrée de septembre 2017,

l’association loi 1901 AGORA nait. Le souhait est de créer un espace permettant de favoriser la rencontre et faciliter les projets collectifs des habitants. Parallèlement, l’association souhaite évoluer vers un agrément Espace de Vie Sociale attribué par la caf qui n’aboutira malheureusement pas. Le projet est également suivi par la fondation de France qui accompagne et finance l’association pour l’élaboration de son projet.

En Janvier 2018,

c’est le lancement des premières actions, des premiers forums et l’installation de l’association dans le local Panacelle, subventionné par la mairie.

Les idées et projet fusent :Conférence, Cercle de femmes, Soirée tricot / crochet, Speed-dating du jeu, tournoi de coinche, ciné débat, Poulailler collectif, chorale éphémère, pièce de théâtre,concert.

En juillet 2019,

l’association pour des raisons de cohérence dans son fonctionnement quitte les locaux de l’espace Panacelle pour continuer à évoluer hors les murs entre l’auberge de jeunesse, l’espace Panacelle (utilisé de manière ponctuelle) et les différents lieux de vie qui peuvent se prêter à l’élaboration de projet collectif sur le Guillestrois.